7 mars : Colère et ras le bol, ça va piquer !

Le 7 mars sera un jour de colère et de grève dans la santé, l’action sociale et les EHPAD. Salariés, étudiants et usagers s’unissent et se mobilisent pour stopper les restrictions budgétaires qui détruisent notre protection sociale et déshumanise notre travail.

On n’en peut plus, on ne veut plus travailler comme ça !

Salariés de la santé, de l’action sociale et des EHPAD nous subissons un management dur et focalisé sur les résultats financiers.

Soumis à des contraintes de temps et des charges de travail toujours plus fortes, à des restructurations à tout va, nous sommes épuisés et désemparés par les conséquences destructrices de cette logique à la fois sur notre prise en charge des usagers et aussi sur notre vie privée (rappel sur congés, burn out,…).

Cette situation est inacceptable et intenable, le 7 mars agissons pour que :

  • L’humain reprenne sa place centrale au sein de nos établissements, notamment par des embauches pour redonner du sens et de la qualité à notre travail.
  • L’éthique professionnelle et la réponse aux besoins de la population priment sur toutes les considérations financières.
  • Une vraie attention et une vraie reconnaissance pour nos métiers difficiles au service de l’intérêt général (revalorisation salariale, reconnaissance de la pénibilité et des qualifications,…)

De l’argent il y en a, imposons d’autres choix !

Des politiciens nous disent « les caisses sont vides » ! Et de prôner l’austérité en proposant de supprimer des dizaines de milliers de postes de fonctionnaires.

Ce sont les mêmes qui distribuent l’argent public (crédit d’impôt, baisse de cotisations sociales,…) aux grands groupes de santé privée lucrative sans aucune contrepartie et qui s’octroient, à eux ou à leur famille, des rémunérations pour des emplois fictifs.

Solidaires et déterminés, tous ensemble on peut gagner !

De plus en plus de salariés refusent la résignation, s’engagent dans l’action collective et obtiennent des victoires.

A Tarbes, après plusieurs jours de grève, les salariés de la Polyclinique ont obtenu 700 euros de prime pérenne pour tous et une augmentation de salaire.

Dans de nombreux hôpitaux, cliniques et EHPAD (Limoges, St Junien, Montluçon, Wattrelos, Toulouse, Vinatier, Decazeville,…) les grèves et mobilisations se multiplient pour défendre l’emploi, dénoncer des conditions de travail indignent et arracher les moyens nécessaires pour une prise en charge de qualité des usagers.

Tous en grève le 7 Mars !

Salariés de la santé, de l’action sociale et des maisons de retraite, tous en grève le 7 mars prochain pour retrouver notre dignité au travail et pouvoir exercer correctement nos missions auprès de toute la population.

RASSEMBLEMENT ET MANIFESTATION

À PARTIR DE 10H30

PARVIS DU CHU DE LIMOGES

 

Téléchargement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *