Cotisation syndicale : Pourquoi et combien?

cotisation syndicale

Pourquoi une cotisation syndicale ?

La cotisation syndicale versée régulièrement par le syndiqué matérialise son appartenance à la CGT et constitue un élément vital au financement de l’activité de toute la CGT, du syndicat qui mène l’action à l’entreprise jusqu’à la Confédération. Elle garantit son indépendance à l’égard du patronat et des pouvoirs publics.

Quelle est le montant de la cotisation ?

La cotisation fixée statutairement à 1 % du salaire net, primes comprise, ou 0,50% de la retraite ou pension et donne droit à une déduction d’impôts. Exemple : pour un salaire net de 1500€ la cotisation syndicale s’élève à 15€ par mois, pour un salaire net de 1700€ elle sera de 17€ par mois, etc.

Ce fonctionnement est basé sur un principe d’égalité. Chaque adhérent cotise proportionnellement à ses revenus.

Pour une gestion pratique et régulière, la CGT, ses organisations pratiquent et encouragent le prélèvement automatique des cotisations syndicales.

Réduction d’Impôt !

Une attestation fiscale fournit par votre syndicat permet d’obtenir une réduction d’impôt égale à 66 % du montant de la cotisation syndicale. La cotisation syndicale revient donc seulement à 1/3 de son montant. De plus, si le crédit d’impôt excède l’impôt dû, l’excédent vous est restitué.

 

Pour bénéficier de la réduction d’impôt, vous devez obligatoirement joindre à votre déclaration des revenus un reçu du syndicat. À défaut, le centre des impôts ne tiendra pas compte des sommes mentionnées. Les contribuables qui procèdent à la déclaration de leurs revenus par internet sont dispensés, de la production spontanée du reçu du syndicat. Cependant, il est indispensable de le conserver car le service des impôts pourra vous le demander.


Ce reçu doit préciser le nom, l’adresse du syndicat et son affiliation le cas échéant (par exemple : CGT), le montant total des cotisations syndicales payées par le salarié entre le 1er janvier et le 31 décembre, ainsi que le mode de paiement (espèces ou chèque) et la date du paiement ou la mention de la périodicité de versement.


Le reçu doit être signé par toute personne habilitée par le syndicat à encaisser les cotisations syndicales.

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *