10 bonnes raisons de se syndiquer

Rejoindre La CGT

Rejoindre une organisation collective soulève souvent quelques interrogations, voir des inquiétudes. Rejoindre la CGT est un engagement mais certainement pas une contrainte, vous êtes libres d’adhérer et de quitter le syndicat quand vous le souhaitez. Ce droit et cette liberté sont garanties par le préambule de la Constitution de 1946 auquel se réfère le préambule de la Constitution de 1958.

En rejoignant la CGT vous faites le choix de la solidarité, vous revendiquez la justice et le progrès social, vous affirmer que la démocratie est un outil dont il faut se saisir pour améliorer les conditions de vie et de travail des salarié-es. Si vous voulez que ça bouge, bienvenue à la CGT !

 

 10 Bonnes raisons de rejoindre la CGT

 

1. Défendre et connaître ses droits de salarié-es

2. Pour recevoir un soutien personnalisé, efficace, tout au long de sa vie professionnelle

3. Pour promouvoir les valeurs de justice sociale, de progrès, de solidarité, d’égalité et de démocratie dans la société et sur le lieu de travail.

4. Pour faire entendre sa voix et ses propositions librement, démocratiquement et en toute indépendance

5. Pour agir avec d’autres, collectivement pour être plus forts

6. Pour obtenir une vraie sécurité sociale professionnelle et un nouveau statut du travail salarié qui garantisse un socle de droits transférables et progressifs sur toute une carrière, quelle que soit l’entreprise

7. Pour développer l’emploi stable et qualifié. Pour refuser la précarité, le chômage de masse. Pour en finir avec les discriminations et l’exclusion

8. Pour défendre la retraite à 60 ans pour TOUS et TOUTES, et une protection sociale de haut niveau

9. Pour un salaire décent qui permette de vivre convenablement, il faut un smic à 1500 euros net !

10. Pour améliorer au quotidien ses conditions de travail et de vie

Témoignages de syndiqués

interviewQuatre jeunes syndiqués témoignent des raisons pour lesquelles ils et elles ont adhéré à la CGT et comment cela a changé leur vie au travail.
Cette interview est conclue par Philippe Lattaud, dirigeant national de la CGT en charge de la syndicalisation.

Ecouter leurs témoignages, ici

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *